Carnets des petits bergers: Kenya, nous voilà!

Mais regardez ce qu’on a découvert sur notre écran en nous réveillant ce matin! Ca y est, enfin, elle est là!  Noam a sauté du lit, tout souriant, ce qui n’est pas toujours le cas le matin….

Et ce qui tombe à pic, c’est que nous aussi, nous sommes à Mombasa, au Kenya! Ce qui tombe moins bien, c’est qu’on est dimanche, et qu’il va donc falloir attendre demain pour commencer toutes les démarches pour pouvoir sortir la Coco du port, et savoir si tout va bien.

On va donc vous raconter aujourd’hui nos derniers jours de voyages sans notre maison à roulettes. Et vous allez voir que voyager et changer de pays, c’est parfois toute une affaire!

Pour pouvoir entrer au Kenya, il a fallu demander un visa. Un visa, c’est une autorisation à entrer dans le pays, et quand on voyage hors d’Europe, il en faut un pour entrer dans presque tous les pays. Ouf le Kenya nous a donné son accord pour un mois! Puis il a fallu qu’on aille faire un test pour vérifier que nous n’étions pas porteur du coronavirus. Après plusieurs heures d’attente, 5 résultats négatifs, ouf!

On a également dû se rendre dans un centre de vaccination pour faire vacciner Billie contre la Fièvre Jaune, c’est obligatoire pour voyager en Afrique, et Billie n’avait encore jamais voyagé en Afrique. 

Ca y est on est prêt! Ben non, on a pas refait les valises! Et puis on vient de recevoir un mail qui nous annonce que notre vol pour Nairobi est annulé. Mais ce n’est pas grave, nous explique la compagnie, on vous a réservé un vol plus tard dans la soirée sur une autre compagnie. Oui mais c’est qu’à Nairobi, on avait un autre vol pour Mombasa, nous! Hakuna matata les amis (et oui, c’est du swahili, et ils disent ça à longueur de journée ici), vous irez à Mombasa le lendemain matin, on s’occupe de tout.

Alors en route pour l’aéroport! Ah mais il semblerait que notre taxi ait un petit souci, vous n’avez pas cette impression vous? Hakuna Matata ça va être réparé à temps. 

Alors quand on est enfin assis dans l’avion, on souffle un grand coup! Surtout nous les parents, parce que pour tout vous dire, on n’aime pas du tout l’avion. Mais les trois enfants eux, sont toujours ravis!

« Il n’y aurait pas un sommet enneigé là-bas? »

Et le lendemain, on arrive à Mombasa fatigués, mais tous contents d’être au Kenya! 

Lorsque l’on change de pays, c’est à chaque fois le même rituel. Il faut que l’on trouve une banque pour avoir de la monnaie locale, et que l’on achète une carte SIM pour pouvoir téléphoner et accéder à Internet. Si seulement on pouvait encore payer en cauris!

C’est fait! On peut alors commencer à découvrir, sentir, s’imprégner de ce nouveau pays, et dès nos premiers instants au Kenya, on s’y sent bien!

2 commentaires sur « Carnets des petits bergers: Kenya, nous voilà! »

  1. Merci pour ces nouvelles qui eveillent des souvenirs de galères de voyages !
    Bonne continuation à toute la tribu voyageuse…et bonne decouverte de la faune magifique de ces régions…je vous souhaite plein de rencontres à nous raconter à votre retour…!
    Un coucou depuis le Champsaur !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s