Carnets des petits bergers: La Zambie nous accueille!

C’est toujours avec un petit pincement au coeur que nous quittons un pays. Et avec beaucoup d’excitation que nous entrons dans un nouveau! 

Nous entrons en Zambie après 3 heures passées à la frontière et sous un gros orage. Dans le nord de la Zambie, c’est la fin de la saison des pluies. Et nous découvrons l’état de la route principale! La pauvre Coco, on lui en fait voir de toutes les couleurs! Le seul qui se réjouit, c’est Noam, son émission préférée c’est “les routes de l’impossible”.

Heureusement, après une dizaine de kilomètres, nous prenons une autre route, bien meilleure, pour rejoindre le lac Tanganyika.

Après toutes ces émotions, il est temps de s’arrêter! Et justement, voilà un petit chemin qui va nous permettre de passer une soirée tranquille. Au loin, nous voyons quelques maisons, des femmes nous observent et viennent très rapidement à notre rencontre. Nous avons à peine le temps de nous présenter qu’elles nous ramènent dans leur maison, et nous font asseoir dans un petit salon. Installez-vous tranquillement, nous allons vous préparer à manger! Quel accueil pour ce premier soir en Zambie!

Le bruit se répand comme une traînée de poudre: des “muzungu”, des”blancs”, sont dans la maison! Et quelques minutes plus tard, nous sommes 30 dans le petit salon. Les enfants nous touchent, nous caressent les cheveux.

Et ça c’est un secret, mais Noam a eu beaucoup de succès!

Puis le salon se transforme en piste de danse! Dans le camping-car aussi, c’est la fête! Nous leur montrons aussi des images de la ferme chez nous.

On nous sert ensuite le plat quotidien ici, le nshima, la pâte de maïs, accompagnée de quelques morceaux de foie de chèvre. Miam!

Le lendemain matin, certains des enfants sont à l’école, nous passons la matinée avec les femmes et les plus petits pour cuisiner ensemble, elles sont toutes heureuses de faire la vaisselle dans la Coco! Après une petite visite de ce village si accueillant, nous reprenons la route. 

Et dire qu’on nous avait dit que les Zambiens étaient un peu plus timides…

Un commentaire sur « Carnets des petits bergers: La Zambie nous accueille! »

  1. Un secret : Noam n’est pas le seul à suivre avec un intérêt rêveur « Les routes de l’impossible » (usuellement, je me tourne vers les itinéraires frigorifiés mais je change de boussole grâce à Coco).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s