Carnets des petits bergers: Zambie, bonjour les cousins!

Vous connaissez la Zambie? Ben nous non plus avant d’y aller! Alors on a feuilleté un guide de la Zambie, et on y a découvert l’existence d’un sanctuaire de chimpanzés!

Dès ce moment, on avait des chimpanzés dans la tête! Mais est-ce qu’on ferait 300km de route toute pourrie et 15km de piste toute déglinguée aller, et pareil pour le retour? Ah oui quand même! Et d’ailleurs nous y voilà déjà, après seulement 3 jours de route…

Ce sanctuaire accueille des chimpanzés venus de tous les coins d’Afrique. La plupart ont été repris à des braconniers ou à des trafiquants qui les capturent pour en faire des animaux de compagnie, des attractions vivantes ou tout simplement pour être mangés. Ils sont alors placés dans de grands enclos de forêt où ils vivent en groupe, protégés par les gardes du sanctuaire. Ils sont nourris une seule fois par jour pour limiter le contact avec les humains. Le reste du temps, ils se baladent, font des nids dans les arbres et glanent de quoi manger.

Quand nous sommes arrivés au milieu des clôtures, en pleine brousse, on était déjà impressionnés. Et puis Tom, le garde, est venu à notre rencontre, et c’est alors que nous avons entendu plein de cris puissants résonner dans la forêt autour de nous. Comme quand on imite le singe en faisant Houh Houh Houh ah ah ah ah, mais en mieux forcément. Tom nous a expliqué que le repas du jour allait bientôt être servi : des goyaves, du choux, et de la pâte de maïs. – Tiens c’est ce qu’on a mangé hier midi nous aussi! – Les mâles commencent à se rassembler à la grille et deviennent nerveux. ça se chamaille!

Seule une femelle n’est pas perchée dans les arbres et attend patiemment à quelques mètres des mâles. Nous avons ainsi fait la connaissance de Betsie, la gentille chimpanzé qui était animal de compagnie avant d’être recueillie ici. Elle est bien intégrée au groupe mais son regard est différent: elle nous observe…

Les petits chimpanzés jouent, font des bêtises. Près du robinet, l’un d’entre eux fait couler de l’eau sur tout son corps avant de la boire à son pied. Le chef de groupe, Brian, est allongé à l’ombre.

Brian (photo: Chimfunshi.de)

En attendant l’heure du repas, Tom nous présente Milla: Elle a été sauvée d’un bar en Tanzanie où on lui avait appris à fumer, boire de la bière et mendier. Quand on la voit avec ses mimiques humaines, on voudrait jouer avec elle, et lui dire aussi de redevenir sauvage. Mais c’est trop tard, quand elle nous voit, elle nous tend la main.

Milla (photo: Chimfunshi.de)

Le repas est servi. Brian ne mange pas tout de suite. Il attend de voir si ses femelles sont servies. Ailleurs quelques disputes éclatent, mais ça ne dure pas. Une petite grattouille sur les fesses et c’est reparti! Certaines femelles font des provisions qu’elles iront manger tranquillement dans un arbre. C’est plus sûr! Quelques gros mâles s’empiffrent sur place. Les estomacs se remplissent et le calme revient.

Puis les chimpanzés retournent tranquillement vers leur forêt et nous vers notre coco, chacun à sa vie… On est encore émus de cette rencontre avec des animaux qui nous ressemblent autant!

4 commentaires sur « Carnets des petits bergers: Zambie, bonjour les cousins! »

      1. Pour le pont de l’Ascension, nous hésitions entre le Champsaur et l’Atlantique : la famille, toujours. Nous avons revu l’océan, car la montagne est autrement plus proche.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s