Carnets des petits Bergers: Afrique du Sud, les caprices du Drakensberg

Connaissez-vous le gypaète barbu? C’est un rapace magnifique qui vit dans les montagnes. Il en existe quelques spécimens en France, mais on en trouve aussi dans les belles montagnes d’Afrique du Sud qu’on appelle le Drakensberg. Ce rapace est devenu très rare, nous avions donc très peu de chances de le voir. Et c’est exactement ce qui se produisit! On ne l’a pas vu. Bon d’accord, on vous montre quand même une photo prise dans un sanctuaire qu’on a visité.

Nous avions donc décidé de partir randonner dans les montagnes du Drakensberg…

Pour une bonne rando, prévoir: De bonnes chaussures, une casquette, de la crème solaire, un appareil  photo (bon, le téléphone pour nous), des jumelles, un imperméable s’il menace de pleuvoir, le pique-nique et le maillot de bain si on signale une rivière.

Il a plu pendant plusieurs jours, et là il semble faire beau. On part confiants et on décide de ne pas prendre les imperméables. On se prépare un bon pique-nique et on n’oublie surtout pas les maillots de bain car une jolie rivière borde le sentier de randonnée!

On est partis! En route mauvaise troupe! On attaque fièrement les premiers virages en forêt. Et là, première surprise: une biche! Ben on n’est pas en France, la biche est en fait un « Guib sylvatique » de son vrai nom. Et on aurait pu passer sans la voir car elle n’est pas effrayée, et à 5 mètres de nous elle mange passionnément de jolis buissons feuille par feuille. Après quelques minutes, nous la laissons à son affaire et continuons notre chemin.

Nous sortons du bois: Oh! Une fleur « tête de lion »!!! On ne connaît pas son vrai nom, mais elle ressemble vraiment à un petit lion coloré! Nous la laissons là car on ne peut pas cueillir de fleurs dans un parc national. Pourvu qu’elle ne s’attaque pas à la biche!

Nous admirons le paysage. C’est beau la montagne! Oh, là: des babouins! Ils s’épouillent tranquillement sans se soucier de nous. Ils sont fascinants! On aperçoit même un bébé babouin assis sur les fesses de sa mère, et ça nous fait bien rire!

Mais tout à coup le tonnerre nous surprend! Il emplit toute la montagne de son vacarme et de ses tremblements. Et nous voyons alors le ciel devenir tout gris derrière les montagnes. Nous hésitons, car nous ne sommes plus très loin de la rivière, mais à quoi bon se baigner si on est déjà tout mouillés? Le pique-nique tombe à l’eau. Enfin, nous décidons d’aller le manger au sec dans la Coco. Demi-tour!

Tout juste arrivés à la Coco, trois gouttes sont tombées et le soleil réapparaît comme pour nous narguer. Hé bien d’accord, soleil, si tu le prend comme ça, nous repartons pour notre rando cet après-midi même! (Et cette fois-ci, nous n’oublierons pas les imperméables!)

Nous avons donc pu terminer notre petit tour dans le Drakensberg. Nous avons croisé d’autres Guibs sylvatiques d’autres jolies fleurs, nous nous sommes même baignés dans la rivière. Tout cela sous un magnifique soleil, mais c’est bien normal, car cette fois, nous avions pris nos imperméables!!!

Un commentaire sur « Carnets des petits Bergers: Afrique du Sud, les caprices du Drakensberg »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s