Carnets des petits bergers: Afrique du Sud, embouteillage féroce!

Ça s’est passé le dimanche après-midi. La Coco roulait tranquillement sur la route lorsque nous vîmes quelques voitures arrêtées sur le côté droit de la route. Nous ralentissons, jusqu’à ce que l’apparition d’une lionne, puis d’un lion nous stoppe net.

Oui oui c’est bien ça: un couple de lions sur le bord de la route. Et que faisaient ces lions? Ah tiens justement le mâle s’approche de la femelle, et ..! Sans vous faire un dessin (car vos animateurs seront très heureux de vous expliquer tout cela en détail) nous pouvons affirmer qu’ils sont en train de s’accoupler.

Ils s’accouplent donc une première fois, puis une deuxième, et entre temps, une grosse quinzaine de voitures s’est embouteillée pour profiter du spectacle sans la moindre gêne. Il faut dire que voir des lions de si près, ce n’est déjà pas tous les jours, mais les surprendre en plein acte de reproduction, c’est une grande première, un scoop!

Nous sommes donc coincés dans cet embouteillage, un camion devant, des voitures dans tous les sens: devant, derrière et même sur le côté. Quelques minutes seulement après le second accouplement, le mâle voulant recommencer, la femelle se lève et se dirige vers les voitures, aïe aïe aïe mais que fait-elle? Mais voilà qu’elle traverse au milieu des voitures!!! Le lion la suit, et… ils décident de s’arrêter juste devant la Coco!

Ils semblent vouloir prendre le soleil au milieu des voitures. Nous on est contents, on ne les avait jamais vu d’aussi près. Mais, que se passe-t-il devant nous? Nous venons de voir circuler un homme à pied entre les voitures. Il est fou? Il n’ a pas vu le couple de lions sur le bord de la route? Ignore-t-il le danger que représente ce prédateur? Ou est-ce qu’on a rêvé? Nous ne le voyons plus mais les gens dans les voitures paraissent inquiets… Les lions peuvent s’habituer à la présence des véhicules et aux bruits de leurs moteurs, mais qu’un humain sorte de son habitacle, ils n’en feront qu’une bouchée.

Le camion devant nous avance légèrement et nous comprenons ce qu’il se passe: L’homme à pied est un dépanneur. Il est là car une des voitures devant nous est tombée en panne. Les gens à l’intérieur sont en panique car ils ont vu les lions frôler leur voiture sans pouvoir en remonter les vitres grandes ouvertes. Le dépanneur travaille dans le capot ouvert de la voiture, à quelques mètres des lions.

Tout à coup, le lion se redresse et émet un rugissement en direction de l’homme à pied! Nous sommes paralysés.

Le lion rugit en direction du dépanneur!

Le dépanneur garde son sang froid et demande alors au camion de s’avancer encore un peu pour que le lion ne puisse plus le voir. Il termine son travail, les secondes paraissent des heures. Enfin il referme doucement le capot, et saute dans sa camionnette, ouf!!!

Le conducteur de la voiture dépannée redémarre son moteur. Il est tout tremblant et fait de grands gestes pour remercier son sauveur de lui permettre non seulement de pouvoir redémarrer, mais surtout de remonter ses vitres, ce qu’il fait sans tarder.

(un dépannage réussi!)

Les lions, eux, décident de recommencer une nouvelle séance d’accouplement sans plus se soucier de cet homme qui a eu le courage de descendre de sa camionnette à quelques mètres d’eux pour faire son travail. Quel métier, dépanneur dans le Parc Kruger!

Un commentaire sur « Carnets des petits bergers: Afrique du Sud, embouteillage féroce! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s