Carnets des petits bergers: Mais qu’est-ce qu’on fait là?

Alors là les amis vous ne devinerez pas où on est!

Cette non-aventure commence au Mozambique… Nous sommes au Mozambique depuis quelques jours! Super! Mais nous attendons impatiemment l’ouverture d’une frontière, celle qui se trouve entre la Mauritanie et le Maroc, pour nous permettre de poursuivre notre route.

Comment ça? C’est simple! Nous sommes allés dans tous les pays autorisés dans cette partie de l’Afrique, et nous n’avons pas le droit d’y rester trop longtemps, il y a des visas. Et trop de frontières fermées pour remonter toute l’Afrique par la route. Dans 3 semaines au plus tard, nous devons mettre la Coco sur un cargo, et quitter la zone…

Par l’est de l’Afrique, cela semble trop incertain, ou trop cher! Et par l’ouest, c’est la route Sénégal-Mauritanie-Maroc! Et ça tombe bien car depuis des semaines qu’on l’attendait, cette frontière vient d’ouvrir ses portes! On fait la fête! Et puis on réserve vite la place sur le cargo pour la Coco. Destination Sénégal!!! Le cargo s’appelle le « Treasure », le « trésor », c’est un peu cela qu’on cherchait…

Nous pouvons donc profiter du Mozambique, et nous détendre car nous avons une solution pour continuer notre beau voyage. Après notre formidable excursion marine à Bazzaruto, que nous vous avons racontée, nous redescendons le Mozambique pour rejoindre l’Afrique du sud, où se situe le port de Durban d’où partira la Coco.

Une page va se tourner, dans quelques jours, la Coco sur un cargo, et nous dans un avion, nous filons vers le Sénégal, pour de nouvelles aventures!!! Ouah, qu’est-ce qu’ils vont dire les jeunes de Savigné l’Evêque et de Marseille, de ce nouveau départ???

L’heure est d’ailleurs venue d’acheter les billets d’avion pour Dakar au Sénégal. Ah ça ne marche pas, un problème de paiement avec notre banque. On s’occupe vite du problème, c’est bon, dans 3 jours on pourra payer à distance. ça tombe bien, on arrivera juste en Afrique du Sud pour embarquer la Coco. 

On rigole dans la Coco en entendant les informations internationales: T’as entendu, ils ont découvert un nouveau variant du Covid, pourvu que ça ne nous ennuie pas! Penses-tu! Le pire est passé ma cocotte! Rien ne pourra nous arrêter mon poulet!

Ben oui car depuis le début de l’épidémie, nous avons une chance incroyable, nous voyageons, nous faisons des rencontres, nous voyons les sourires de nos voisins! En Afrique, le Covid n’est pas vécu comme en Europe. Alors bien sûr, nous portons les masques quand nous allons faire les courses, nous faisons des tests PCR à chaque frontière et nous nous isolons lorsque nous avons un brin de fièvre. Mais nous nous sentons tellement chanceux que nous n’imaginons pas que ce variant puisse nous guérir de la maladie du voyage.

Petit jeu: Sur cette plage africaine, trouvez une personne qui porte un masque…

En quelques heures, tous les regards du monde se sont cependant tournés vers l’Afrique du Sud! Et au moment de payer les billets d’avions, les prix s’envolent… et pas nous, trop cher! Et cerise sur le gâteau: la frontière entre la Mauritanie et le Maroc s’est refermée. Notre plan tombe à l’eau. Juste le temps de dire au cargo Treasure de ne pas embarquer notre Coco, on va encore avoir besoin d’elle en Afrique du Sud. Nous ne partons pas. Par chance l’Afrique du Sud nous accueille pour 3 mois de plus, mais que va-t-on y faire?

Cela, on ne vous le dira pas aujourd’hui…. Car nous n’en savons encore rien!

2 commentaires sur « Carnets des petits bergers: Mais qu’est-ce qu’on fait là? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s