Carnets des petits bergers: Espagne. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la Coco

Lorsque nous avons quitté Ténérife, on savait qu’on n’allait pas vers trop de chaleur….

Ah qu’est-ce ce qu’on aimait l’Afrique, c’était vraiment bien, on aurait pu y vivre, plus d’un million d’années, et toujours en été!

Et pourtant, même si on l’a senti, qu’on avait tous, quelque chose en nous de Ténérife, il était temps d’aller siffler là-haut sur la Galice. Car c’est bien là, à Vigo, qu’allait arriver le Green Ridge, et donc surtout la Coco!

La Coco aussi est passée aux Canaries

Nous avons donc pris un avion, puis un bus, puis un train, puis un bus, puis on a marché avec nos sacs trrrrrès légers, puis on a pris un bateau, et pour finir, on a attendu un autre bus. On a l’attendu attendu, il n’est jamais venu, zaï zaï zaï zaï! On a finalement été pris en stop par deux gentilles galiciennes. Et nous sommes arrivés à Vigo…

On s’est retrouvés dans notre appartement, et de là on a encore attendu pendant tout le week end que le lundi arrive pour pouvoir aller chercher la Coco au port.

Lundi, nous allons donc au port. On avait bien vu que le Green Ridge y était arrivé. Mais c’est immense le port de Vigo, et nous voilà en train de chercher notre Coco parmi toutes les voitures et tous les camions en stationnement ou en train de se faire embarquer ou débarquer. Coco où t’es? Où t’es, Coco où t’es? Où t’es? Où t’es?

Hé la Coco, on sait que tu es là!
Vous la voyez, la Coco? En tout petit!

Là! Là! On la voit enfin! Elle a l’air entière, mais elle est loin, derrière des grilles, on ne voit pas grand chose et on ne peut pas approcher plus sans autorisation. En tout cas, ouf, elle est là. Et on pense bien la récupérer aujourd’hui ou demain. On attend juste l’autorisation du port.

Nous voilà donc mardi. Une belle journée s’annonce. Si nous obtenons l’autorisation du port, nous filons chercher notre Coco et ferons tourner les serviettes! La journée avance, dans la baie de Vigo. Mais pas de nouvelles du port…

La baie de Vigo

Mercredi, le soleil est là, il fait même presque chaud! Nous trouvons une petite plage. Nous nous serions bien baignés, mais nous avons nos maillots de bains et c’est une plage naturiste! Non ce n’est pas la vraie raison, on doit bien vous avouer que c’est juste l’eau qui est trop froide.

Une vue naturiste de nos pieds

Jeudi, on se lève, on allume le téléphone, l’autorisation n’est pas donnée, comme d’habitude! Nous retournons donc sur la plage. Et seuls sur le sable, les yeux dans l’eau, on a creusé, creusé, et ramassé plein de coquillages! Des tellines, qu’on a ensuite cuisiné avec des pâtes, hummm!

Vendredi, on est partis faire une randonnée, c’était superbe. Le dernier jour de beau temps, mais aussi le dernier jour de la semaine! Là, on n’a plus le choix: Il faut positiver, toujours positiver, et en toutes circonstances, on garde le sourire! Pa, pa, la-pa-pa, pa, pa-la, pa-pa! Et c’est alors que le port nous a informé que nous pourrions aller rechercher notre Coco lundi, Hourra!

On s’est retrouvés dans notre appartement, et de là on a encore attendu pendant tout le week end que le lundi arrive pour pouvoir aller chercher la Coco au port. (Avez-vous remarqué que cette phrase revient pour la deuxième fois dans ce carnet? Ce doit être un refrain.)

Le lundi, nous sommes donc retournés au port, et elle nous est apparue, très belle! T’as le look Coco, lui a-t-on dit. Elle était vraiment contente de nous retrouver elle aussi, puis elle nous a confié que ça fait : bim, bam, boum. Ça fait : pschhh, et ça fait : vroum. Ça fait : bim, bam, boum. Dans mon moteur y’a tout qui tourne.

Nous retournons au port!
Et te voilà enfin!

Ecoute, notre Coco, on s’est retrouvés, et on va s’occuper de toi. Mais nous revoilà sur la route! Il y aura du move, oui! De l’aventure dans l’movie! Une vie de roots!

Sur notre route…

Un commentaire sur « Carnets des petits bergers: Espagne. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la Coco »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s