Carnets des petits bergers: Galice et Portugal, la boussole indique le Sud!

Une fois la Coco en poche, et malgré son bruit d’hélicoptère non volant, on n’avait qu’une seule envie, se remettre en route. Et puis même si on tombait en panne, pas de crainte, nous étions huit pour pousser.

Comment ça huit? Et oui, pour la plus grande joie de tout le monde, les cousins nous ont rejoint une semaine! Alors en regardant la petite pluie fine qui tombait sur la Galice, 8 têtes se sont penchées sur la boussole, qui comme d’habitude, nous a indiqué le Sud!

Fonçant à petite allure plein sud, nous avons, avec beaucoup de facilité, franchit la frontière du Portugal. C’est Lucie qui fut bien étonnée, elle qui s’était habituée aux passages de frontière qui stressaient les parents et duraient des heures.

Cette semaine ne devait pas avoir 7 jours, ce n’est pas possible, ce fut bien trop court.

Après des heures et des heures à jouer et discuter, lorsqu’on les a déposés à l’aéroport de Porto, et malgré le soleil du Portugal, il y avait un gros brouillard dans toutes nos têtes.

Pour chasser le brouillard, il nous a fallu faire de gros efforts! Se rappeler qu’on est quand même sacrément chanceux d’être en voyage, et que le Portugal, il fallait en profiter.

Pour en profiter, forcément on a mangé des choses délicieuses, qu’on ne connaissait pas vraiment. Des pousse-pieds, des « ovo moles », des brioches-surprise, et plein d’autres choses encore.

Les pousse-pieds
Les ovos moles
La brioche surprise avec des oeufs durs dedans!

Pour profiter, on a fait de chouettes balades en bord de mer, et dans des villes bien colorées, où l’on a découvert que les portugais décoraient sacrément bien leur maison.

Tout en couleurs
A rayures
Ou à carreaux, avec slips

Pour profiter, on a admiré de jolis couchers de soleil, et garé la Coco dans des coins comme on les aime bien.

Pour profiter, on a été jusqu’à Nazaré, voir les vagues géantes sur lesquelles les surfeurs du monde entier viennent frissonner. On aurait bien essayé, mais les débutants n’étaient pas acceptés. On s’est donc contenté d’admirer les vagues, et d’observer avec étonnement la danse des jets-skis qui tirent les surfeurs.

Alors tant que la boussole n’indique pas de changement de direction, que le moteur de la Coco tourne un peu rond, profitons!

2 commentaires sur « Carnets des petits bergers: Galice et Portugal, la boussole indique le Sud! »

  1. Encore une belle tranche de voyage …moins mouvementée que certaines ! La pas de lions ou de douaniers mais …des pousse-pieds …lorsque j’étais adolescent je les ramassais a Belle Ile ..pour une dégustation quasi immédiate..J’ai repris ce bon moment il y a une dizaine d’année !Je ne savais pas qu’il y en avais au Portugal ! Bon appétit car c’est délicieux ! Et ça raconte des histoires de bord de mer !
    jusqu’où irez vous en suivant la boussole ?Il me tarde de déguster le prochain récit !
    Hervé

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s