Carnets des petits bergers, Le labyrinthe infernão, Portugal

Nous arrivons à Sintra. La Coco nous paraissant un peu trop cassée, nous décidons d’aller voir les somptueux palais de la région. Pour en acheter un? Pas forcément. Pour le louer alors? Mouais… pas tout de suite. Pour le visiter seulement? Ben oui ce serait déjà bien!

A Sintra, il existe un palais entouré d’un immense jardin plein d’escaliers, de tours, des grottes et de passages secrets, et celui-là nous attire beaucoup. 

Le Palais de la Regaleira

Comme nous sommes de braves chevaliers ayant besoin de repos après une éprouvante chevauchée, nous garons nos chevaux (enfin notre Coco) et allons à l’entrée, pourvus de nos casques (enfin de nos masques), pour acheter nos billets d’entrée avec la réduction « famille de chevaliers ».

A l’entrée du Palais

Toc toc toc? C’est pour une visite. D’accord nous répond une voix sortie des ténèbres, entrez donc!

Nous entrons doucement

Nous entrons donc, et avançons dans l’escalier tournicotant qui nous emmène dans une tour, mais cette tour ne monte pas, elle descend. Et au fond de cette tour qui est en fait un puits, nous accédons à un passage secret. Pas à pas, on avance. Tout le monde est là? Oui! (de Noémie) Oui! (de Julien) Oui! (de Noam) Oui! ( de Lucie) Gnâ! (Ah, ça c’est Billie)! C’est bon, on continue!

La tour inversée, de dessus
La tour inversée, de dessous
Dans le passage secret

Nous sortons du passage secret, et là, des tours plus hautes les unes que les autres, avec des coins et des recoins, des balcons et des créneaux, tout le monde apparaît et disparaît à des hauteurs différentes. Tout le monde est là? Oui! Oui! Oui! Oui! Gnâ! C’est bon, on continue!

cache-cache château!

Au détour d’une tour, on dégote une grotte! Qui a éteint la lumière? Je ne sais pas répond la gargouille. On progresse dans le noir…. Des gouttes d’eau nous tombent sur la tête. Dans ce tunnel, les pierres suintent. On croit ressortir, mais non, nous sommes derrière une cascade, marche arrière, tout le monde est là? Oui! Oui! Oui! Oui! Gnâ! C’est bon, on trouve la sortie et on retrouve la lumière du jour. 

Billie a un peu peur…
On ne serait pas déjà passés par là?
Devant la cascade

Tiens un éclair sur le palais! Nous sommes éblouis! Il est peut-être temps de rentrer? Tout le monde est là? Oui, oui oui oui… Tout le monde est là?? Oui, oui oui oui. Et le gnâ??? Zuuuut!!! On a perdu Billie.

Un éclair sur le palais

Nous retournons dans la grotte, remontons dans les tours, prenons les passages secrets entre le chemin et le puits, entre la tour et la grotte, entre la grotte et le puits. A chaque fois nous apercevons une silhouette et puis elle disparaît, Mais où est elle, gargouille de grenouille???

Nous nous mettons à courir
Mais c’est qu’elle court vite!
Nous la cherchons partout!
On croit la tenir, et elle nous échappe!
Mais vous la voyez, vous?
Ah, on dirait qu’on approche…
La voilà!!!

Ouf!

Gnâ gnâ gnâ!

Allez, retournons dans notre Coco. Elle n’a pas beaucoup de tours, peu de chemins, aucun puits, elle est dépourvue de grotte et on n’y a pas encore trouvé le moindre passage secret. Mais on s’y retrouve toujours sans problème!

Un commentaire sur « Carnets des petits bergers, Le labyrinthe infernão, Portugal »

  1. J en ris encore ..une belle visite qui restera dans les annales..bravo pour ce récit qui decrit bien nos bergers devenus chevalier le temps d une visite..il manquait un magicien pour vous accompagner.. ce que font tous les chevaliers, pour avoir un joker en cas de probleme…
    Bonne continuation..le Portugal est un beau pays !
    Hervé

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s