Carnets des petits bergers: Portugal, les marionnettes voyageuses

Heureusement qu’on n’est pas arrivé dans Lisbonne avec notre Coco! Il n’y a que des montées et des descentes.

Et bien plus de montées que de descentes! Enfin on dirait… Et même à pied, pas moyen d’avancer sans donner un bon coup d’accélérateur dans une petite côte, et juste après d’appuyer bien fort sur les freins pour ne pas débarouler tout en bas de la ville. Et puis que d’escaliers!

Tiens, des escaliers qui montent, à Lisbonne
Ouf, il y a aussi des escaliers qui descendent!

Ah c’est Kika qui serait contente, elle qui adore grimper. Ah tiens d’ailleurs, la voilà justement!

Ces ruelles de Lisbonne nous ont menées dans un lieu plein de vie et de rencontres étonnantes…

En entrant dans le musée de la marionnette, un éléphant d’Asie nous a gentiment accueilli: Salut les visiteurs, je suis un éléphant à fils, et je viens d’Asie. C’est rigolo répond Kika, car au début du voyage, on voulait partir pour l’Asie, où on pensait te rencontrer. Et voilà qu’on se retrouve ensemble au Portugal!

L’éléphant d’Asie

Les marionnettes à tiges d’Indonésie ont bien rigolé, mais ça ne se voyait pas trop, Kika a même eu un peu peur…

Aaah!

Puis nous avons continué notre voyage jusqu’au Vietnam où on a assisté à la plantation du riz. Mais, ces marionnettes sont complètement trempées! Hé oui nous a fait remarqué Tien Binh sur son buffle, c’est pour mieux raconter nos travaux quotidiens dans les rizières inondées que nous manipulons nos marionnettes dans l’eau jusqu’à la taille.

Les travailleurs dans les rizières

Puis nous sommes repassés par la Turquie qui nous a encore bien accueilli avec ses marionnettes d’ombres. Caché derrière un tissu, la silhouette de Karagoz nous a encore proposé du thé. Tesekkur ederim Karagoz!

Les marionnettes turques
Un autre exemple de marionnettes d’ombres

En Afrique, le calao qui nous avait accompagné pendant des mois nous a fait un clin d’oeil. En Afrique, je suis magique, nous dit-il. Pour nous aussi, Calao, répond Kika, et pour toujours dorénavant tu nous accompagneras.

Coucou Calao!

AAAAh, un léopard! Ne t’inquiète pas Kika dit Joao derrière son masque. Au Brésil, on aime se déguiser tu sais, mais jamais je ne te mangerais!

Le masque du Brésil

Nous sommes revenus en Europe. Un petit coucou à Tchantchès et Nanesse, nos amis belges , marionnettes à tringles qui nous ont offert une merveilleuse boisson de genièvre, et hips, un saut en France pour déguster une andouillette avec Guignol, la célèbre marionnette à gants.

Tchantchès et Nanesse
C’est Guignol!

A gants! relève Kika, il serait bien temps d’en mettre, j’ai les onglons tout froids! Redescendons vite au Portugal pour nous réchauffer un peu! ça tombe bien, c’est là que l’on est.

Les marionnettes portugaises

Au Portugal, Roberto nous a emmené voir la construction d’un film d’animation. On a tous été époustouflés par la beauté des décors, le réalisme des personnages, et par la petite démonstration des personnages animés.

Plein de visages possibles pour une seule marionnette
On dirait un vrai papy

Kika ne comprenait pas. Roberto l’a donc prise en photo alors qu’elle sautait pour recevoir un bisou de Lucie. Il lui a ensuite montré les photos en les enchaînant très vite, et voilà ce que ça a donné:

Et puis on est ressorti de ce musée voyageur, en … descendant des escaliers!


Un commentaire sur « Carnets des petits bergers: Portugal, les marionnettes voyageuses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s