Carnets des petits bergers: Portugal, les drôles d’oiseaux de l’Algarve

Ouf! Nous venons de passer 12 jours dans une cour fermée, au sud de Lisbonne, à l’arrêt, à essayer de réparer la Coco et son bruit d’hélicoptère. 12 jours pour réparer plein de pièces cassées, pour la remettre en état, la bichonner, lui refaire une santé. Et en redémarrant la Coco après ces 12 jours… Le bruit d’hélicoptère est toujours là! Mais il paraît que tout va bien, et qu’elle fait ce bruit là maintenant!

Alors on a enfin pu reprendre notre vol. Et ça tombe bien car le Sud du Portugal, l’Algarve, nous attend avec tous ses oiseaux. Et nous avons une grande question a poser à Madame cigogne, si nous avons la chance de la rencontrer…

En arrivant à la Ria Formosa, nous avons rencontré la Sterne qui volait sur place. Bonjour la Sterne! Que fais-tu? Je pêche à la vue. Quand j’aperçois un petit poisson , je plonge et hop, j’essaie de l’attraper avec mon bec!

La sterne en vol plané
La sterne en vol sur place

Un peu plus loin, une Avocette élégante essayait de boire un ver. Bonjour l’Avocette! Vous savez qu’on vous avait déjà vue en Namibie? C’est vrai qu’avec un si joli bec recourbé vers le haut, tu ne passes pas inaperçue, bravo!

L’avocette et son bec recourbé vers le haut
L’avocette, élégante!

Hé bonjour la Barge! Que fais-tu avec cette longue paille? Tu essaie de boire toute l’eau de la lagune? Hé non les amis, c’est mon bec, qui me sert à fouiller la vase pour manger.

La barge, qui essaie de boire toute l’eau de la lagune??? La barge.

Une Echasse blanche passait par là. Bonjour Echasse! Avec tes si longues pattes, tu peux sans doute voir plus loin que les autres? Ah oui je pourrais, mais je préfère barboter le fond de ce marécage, le croupion bien au sec sous mon beau plumage.

L’échasse sur son île
L’échasse se met à l’eau

Dans les marais salants, nous apercevons le jeune Flamant. Salut Flamant! Pourquoi n’es-tu pas rose? Serais-tu un flamant blanc?

J’hésite encore un peu sur ma couleur, nous dit-il, mais si je continue à manger tant de crevettes, je serai rose crevette. Pas très original, mais tellement bon!

Et avec un compagnon il s’est envolé, mais on ne sait pas dans quel sens? Vous avez une idée, vous?

Flamant avec la tête
Ou sans la tête?
Mais dans quel sens volent-ils?

Oh qu’il est beau! Par ici! nous crie Noam!

Noam aurait-il vu un oiseau?

Quoi? Où? Euh…

Ah Ah Ah
Un oiseau en fer!

Nous en avons encore croisé de belles bestioles: la Talève sultane, le canard souchet, l’aigrette pic-boeuf, l’aigrette spatule sa cousine…

A la recherche de l’oiseau rare…
La talève sultane
Le canard souchet
L’aigrette

Puis nous avons été en ville pour nous ravitailler, et là, en levant les yeux…

Elles étaient là, ravissantes et majestueuses, planant autour du clocher, avant de lentement s’y poser.


planant autour du clocher
s’approche
se pose
« Sur mon plumage? »

– « Bonjour Madame Cigogne!

– Clap clap clap (ah oui, la cigogne ne parle pas, elle claque du bec).

– Toi qui aimes voyager, sans rien consommer d’autre que ce que tu as mangé. Voudrais-tu pour ton prochain voyage, nous prendre sur ton plumage?

– Clap clap clap! »

3 commentaires sur « Carnets des petits bergers: Portugal, les drôles d’oiseaux de l’Algarve »

  1. La Coco est cacochyme ? Est-ce psycho-somatique ? Hardi, l’amie !

    Dans l’attente, nous avons le goût des agrumes en attendant celui du chocolat, du houblon et des fromages.

    (En écho au billet suivant, auquel il n’est pas possible de répondre.)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s